Micro-Swiss Buse en Laiton Plaqué pour E3D V5-V6

Buse dure et résistante à l'usure pour E3D & Prusa i3 MK2.

Bestseller

  • Friction minimale
  • Très dure
  • Revêtement TwinClad XT
  • € 18,99
  • à partir de 2 seulement € 17,09 / pièce -10%

Prix TTC dont 21% de TVA Hors frais d'envoi

En stock

Livraison le jeudi, 25. juillet: Commandez avant mardi jusqu'à 09:00 heures.

Ajouter à ma liste d'envies

Art. N°: MS-M2552-0.4, Contenu : 1 pièce

Code-barres EAN : 640970862316

  • Friction minimale
  • Très dure
  • Revêtement TwinClad XT

Informations & données techniques :

Art. N°: MS-M2552-0.4
Fabricant N° : M2552-0.4
Marques (Fabricants) : Micro-Swiss
Contenu : 1 pièce
Types de produits: Buses
Correspond à l'imprimante 3D: Anycubic i3 Mega , Original Prusa i3 MK2 , Original Prusa i3 MK2S , Original Prusa i3 MK2.5 , Original Prusa i3 MK3 , Original Prusa i3 MK3S
Diamètre du filament : 1,75 mm

Description

Cette buse est constituée de laiton et revêtue de TwinClad XT : ce revêtement de nickel confère à la buse un coefficient de friction très faible.

Le revêtement TwinClad XT est très dur et résistant à l'abrasion.
Ces buses ont une très longue durée de vie et facilitent l'impression 3D avec des filaments abrasifs, tels que le carbone, le métal, et le Glow-in-the-Dark.

Cette buse est adaptée aux imprimantes 3D suivantes :

  • E3D V5-V6 Hotend avec filament 1,75 mm
  • Original Prusa i3 MK2
  • ...

Questions & Réponses sur : Micro-Swiss Buse en Laiton Plaqué pour E3D V5-V6

Posez votre question pour recevoir une réponse des clients ayant déjà acheté ce produit. Sinon, n'hésitez pas à écrire à notre service clientèle via notre formulaire de contact.

  • Bonjour, cette buse est pour les filaments abrasifs. Mais est-elle aussi compatible avec les filaments plus tendres tels que le PLA ou l’ABS ? Merci.

    Aucune réponse à cette question pour le moment.

Evaluations du produit

4,6 sur 5 étoiles
8 (72%)
2 (18%)
1 (9%)
0 (0%)
0 (0%)

11 évaluations

Il n'y a pas encore de commentaires en français, mais 9 évaluations ont été écrites dans d'autre langues.


La première imprimante 3D industrielle est déjà apparue dans les années 80, lorsque les premiers programmes de CAO (conception assistée par ordinateur) ont été lancés.